Bienvenue sur le site Hypocauste !

Le plancher chauffant par circulation d’air, utilisé largement par les Romains et presque oublié de nos jours, devient la meilleure solution de chauffage, grâce à la mise à jour faite par Jesús Castellanos (appelée Hypocauste XXI pour rappeler qu’il s’agit de la version du 21ème siècle).

Commandez le livret !

Vous souhaitez réaliser un hypocauste et vous voulez avoir plus de détails ? Notre livret est disponible sur commande au prix de 38 euros, payable par chèque à l'ordre de Castell SARL, à adresser à :
Castell SARL
5 ter rue Jules Ferry
72270 Malicorne sur Sarthe

Le blog Hypocauste

lien vers le blog officiel Hypocauste

Les Atouts de l'Hypocauste XXI

L’hypocauste, connu par nos anciens et utilisé dans nos régions (rien que dans la Sarthe et la Mayenne on trouve des vestiges au Mans, à Entrammes, à Jublains…), est tombé dans l’oubli et a été remplacé dans les dernières décennies par des techniques plus « sophistiquées » de chauffage par le sol. Cependant, le cumul de ses avantages (simplicité de mise en œuvre, absence d’entretien, durabilité, apport d’inertie thermique, etc.) fait de l’hypocauste un atout impressionnant  pour notre avenir énergétique.

Voici les avantages de l’hypocauste XXI par rapport à d’autres systèmes de chauffage :

1.- Facilité de mise en œuvre : pas d’installations compliquées. Un hypocauste de 100 m² nécessite seulement deux ou trois jours de travail en maçonnerie et requiert uniquement des matériaux basiques : panneaux isolants, briques et mortier .

2.- Économique : Les matériaux utilisés sont standard en maçonnerie. Le coût des matériaux pour un hypocauste de 100 m² est inférieur à 1500 euros. L’hypocauste dure plus longtemps que la maison ! (voir vestiges Romains). Aucun entretien n’est à prévoir. De plus les systèmes de production d’air chaud sont moins chers que les systèmes de production d’eau chaude (par exemple : une pompe à chaleur air/air coûte deux fois moins cher qu’une pompe à chaleur air/eau).

3.- Inertie thermique : l’un des grands défauts des maisons isolées à l’intérieur (c’est le cas de la majorité de maisons en France) est le manque d’inertie thermique qui oblige à chauffer en continu. À partir du moment où l’on arrête le chauffage, la maison commence à se refroidir. L’hypocauste profite d’un élément existant dans toutes les maisons : la dalle. L’ensemble dalle, briques, bardeaux céramiques, chape de nivellation et carrelage, dans un hypocauste de 100 m², suppose une masse approximative de 30 tonnes. Cette masse absorbe la chaleur à certains moments (période creuse d’électricité ou bien le moment où l’on a allumé le poêle à bois) et la diffuse tout au long de la journée.

4.- Diffuseur thermique : l’ensemble de l’hypocauste travaille comme un énorme diffuseur de chaleur. Donc, pas de risques de formation de points chauds ou froids. La chaleur se répartit uniformément.

5.- Plancher chauffant : L’hypocauste, comme d’autres planchers chauffants, permet d’avoir une température uniforme à l’intérieur des pièces : 21-22°C au sol, 20-21°C à 1,5 mètres de hauteur et 21-22°C au plafond. Avec un chauffage par radiateurs, les températures habituelles sont : 16°C au sol, 21°C à 1,5 mètres et 23-24°C au plafond. Dans ces conditions il faut une température moyenne supérieure (donc une plus grande consommation d’énergie) pour avoir un confort inférieur.

Chauffage par radiateur :  Température du radiateur (41.7°C) et température au sol proche du radiateur (14.3°C) : différence de 27.4° en moins de 30 cm de distance !


 

 

 

 

 

 

 

Chauffage par hypocauste : Température au sol (21.3°C), à 1,5 mètres (20,8°C) et au plafond (20,7°C) :  0,6°C de différence entre le sol et le plafond !



6.- Sain :
Température uniforme, pas de brassement d’air ni de poussières (qui découle du phénomène de convection créé par les radiateurs), pas d’écart de température entre les différentes pièces de la maison. De plus, comme il s’agit d’un vide sanitaire chauffé, on évite aussi les risques de remontées d’humidité.

7.- Flexible : à tout moment on peut changer de source de chaleur ou en combiner plusieurs. On ne reste donc pas « marié » à un système de chauffage précis qui peut devenir obsolète.

8.- Écologique : En choisissant des matériaux nobles qui transpirent (briques, bardeaux et carrelage en terre cuite) on peut couvrir toutes les demandes de la bio-construction. Pas besoin de matériaux plastiques ou métalliques. Aucune sophistication susceptible de polluer ou d’entraîner une panne.