Bienvenue sur le site Hypocauste !

Le plancher chauffant par circulation d’air, utilisé largement par les Romains et presque oublié de nos jours, devient la meilleure solution de chauffage, grâce à la mise à jour faite par Jesús Castellanos (appelée Hypocauste XXI pour rappeler qu’il s’agit de la version du 21ème siècle).

Commandez le livret !

Vous souhaitez réaliser un hypocauste et vous voulez avoir plus de détails ? Notre livret est disponible sur commande au prix de 38 euros, payable par chèque à l'ordre de Castell SARL, à adresser à :
Castell SARL
5 ter rue Jules Ferry
72270 Malicorne sur Sarthe

Le blog Hypocauste

lien vers le blog officiel Hypocauste

Hypocauste XXI, quel coût ?

Le coût estimatif de construction d’un hypocauste fait avec des parpaings béton de 15 cm de largeur et 20 cm de hauteur, pour les cloisons et des briques de Thermobric G7 Arase de 57 cm de long, 20 cm de largeur et 5 cm d’épaisseur pour couvrir le tunnel labyrinthe, est d’environ :

  • 25 euros / m² pour le matériel ;
  • 30 euros / m² pour la main d’oeuvre (compter environ 3 jours 1/2 pour construire un hypocauste de 70 m² avec un maçon et un ouvrier). Ce chiffre peut être réduit si on est auto-constructeur ;
  • 10 euros / m² pour la conception et le suivi si vous avez besoin de ces services (conception de l’hypocauste et 2 visites sur le chantier comprises, frais de transport non compris).

TOTAL : environ 65 euros / m² ( prix H.T. novembre 2014)

Au-delà des frais de construction d’un hypocauste, il est important de prendre en compte plusieurs variables, ainsi que l’amortissement financier de l’installation. Le tableau ci-dessous propose une comparaison de plusieurs systèmes de chauffage. Des explications vous sont apportées sur les caractéristiques de chaque colonne dans la suite de cet article :

Cliquer pour agrandir

Cliquer sur le tableau pour l'agrandir dans une autre fenêtre

Confort thermique

Ce concept fait référence à la répartition de la chaleur : en vert dans le tableau (confort thermique élevé) une chaleur homogène et sans variations dans le temps, en orange une chaleur non homogène mais sans variations de température dans le temps, et finalement en rouge une chaleur non homogène et qui varie dans le temps. En général les systèmes de chauffage à forte inertie ont des variations de température réduites.
Pour plus de détails sur le confort thermique apporté par l’hypocauste, se référer à cet article sur l’accumulation de chaleur.

Pollution électromagnétique dans les pièces à vivre

Il s’agit d’un concept qui n’est pas souvent identifié, sans doute parce qu’il y a encore une certaine controverse. En revanche, le principe de précaution est de plus en plus utilisé pour toutes les installations électriques. Le plancher chauffant électrique produit en continu et partout dans la maison une forte radiation électromagnétique (en rouge dans le tableau : pollution très haute) ; le chauffage par radiateurs provoque des radiations jusqu’à 1m50 autour de l’appareil (pollution haute) ; finalement les systèmes dont la source de chaleur ou bien les machines sont en dehors des pièces à vivre ne produisent aucune pollution.

Qualité de l’air (ions négatifs/positifs) et brassement des poussières

On s’intéresse ici à la perturbation qu’engendrent certains appareils dans l’équilibre entre les ions négatifs et positifs, ce qui provoque une plus grande concentration dans l’air des particules de poussière. C’est un corollaire de tous les appareils électriques. On prend également en compte le brassement d’air qui diminue le confort dans les pièces à vivre.

  • Les convecteurs cumulent ces deux inconvénients, et figurent donc en rouge dans le tableau ;
  • dans le cas du plancher chauffant électrique il y a un dégagement d’ions positifs dans l’air mais pas de brassement d’air ;
  • dans le cas du climatiseur à split c’est l’inverse : pas d’ions positifs mais brassement d’air. La qualité est donc moyenne, en orange dans le tableau ;
  • les autres planchers chauffants et l’hypocauste ne produisent pas de changements ioniques ni de brassement d’air (en vert dans le tableau). NB : L’hypocauste chauffé par radiateur soufflant électrique ne produit pas non plus de changement ionique puisque celui-ci ne se trouve pas dans la pièce à vivre et l’air circule à l’intérieur de l’hypocauste, et non pas dans les pièces à vivre : haute qualité.

Coût des systèmes de diffusion

Cette colonne se réfère au coût du réseau électrique et des prises dans le cas d’une installation électrique, des tuyaux et accessoires dans le cas de chauffage central, du serpentin pour la distribution de l’eau chaude dans le plancher chauffant et de la construction de l’hypocauste (détaillée supra).

Coût de la source de chaleur

Est ici pris en compte le coût d’achat de l’appareil producteur de chaleur : radiateurs électriques, systèmes de contrôle du plancher chauffant électrique, pompes à chaleur, etc.

Coût annuel d’entretien du système de diffusion

Les systèmes électriques et l’hypocauste ne nécessitent aucun entretien. Il faut en revanche prévoir un coût annuel pour les autres (vidange du serpentin de plancher chauffant par eau chaude, vidange et réglage pour un chauffage central).

Coût annuel d’entretien de la source de chaleur

Les systèmes électriques ne nécessitent pas non plus d’entretien, contrairement aux autres sources de chaleur (chaudières fioul et gaz, pompes à chaleur, etc.).

Consommation annuelle

C’est généralement le seul argument qui est avancé dans les comparatifs des systèmes de chauffage publiés. Il y a des différences selon la qualité des appareils utilisés et le moment où sont faits les calculs, en raison des variations de prix du fioul et gaz. Mais en général il est accepté que les systèmes électriques sans inertie thermique consomment le plus (0,11 euro par kW/h, prix auquel s’ajoute la répercussion du tarif fixe correspondant à la puissance installée, et les taxes. Dans le tableau ci-dessus, on a pris comme base 0,13 euro par kW/h pour tous les concepts).

  • Les radiateurs électriques à inertie ont la possibilité de concentrer une partie de la consommation dans les heures creuses et il y a donc une économie de 20 à 25% ;
  • dans le cas des pompes à chaleur avec un Coefficient de Performance autour de 3.5, l’économie est de 65% ;
  • enfin, quand on utilise une pompe à chaleur avec un hypocauste qui ajoute une forte inertie à l’installation, on peut profiter aussi du tarif heures creuses majoritairement, et le coût est encore plus réduit.

Coût chauffage total

On inclut ici tous les frais de consommation et d’installation. Plus la période est longue, plus l’impact d’une grosse consommation annuelle est important. Ne sont pris en compte ni le crédit d’impôts ni les autres aides qui pourraient modifier les résultats ; cette omission sera vraisemblablement compensée par la non prise en compte de la durée de vie des appareils de chauffage dans la projection à 15 et 20 ans (certains devront en effet être renouvelés plus précocement que d’autres).

Il est accepté de manière générale que les planchers chauffants offrent, de loin, le meilleur confort comme système de chauffage (ce que montre le tableau) mais qu’ils sont plus chers.
L’hypocauste permet de profiter des avantages d’un plancher chauffant à moindre coût. Comme on observe dans le tableau, après 10 ans d’utilisation, l’hypocauste devient le système le moins cher, y compris face aux systèmes de chauffage électrique d’entrée de gamme.
En comparaison avec les autres planchers chauffants, au bout de dix ans, l’hypocauste est 35% moins cher par rapport aux autres types, sauf pour la géothermie où la différence est de 50%.